A l'international

Les MFR de Bretagne ont signé un partenariat de coopération avec les MFR du MAli depuis 1994

 

L'histoire des MFR au Mali

1994 :  Le Conseil général d’Ille et Vilaine sollicite les réseaux d’enseignement agricole public et privé. La Fédération départementale MFR propose d’accompagner la région de Mopti dans la création de MFR.
Objectif : répondre à des problématiques de formation et d’insertion professionnelle pour assurer l’autosuffisance alimentaire des populations et freiner l’exode rural
La première MFR est créée à Fatoma, commune proche de Mopti/Sévaré, capitale de la 5ème région du Mali.

2008 :  Grâce à la mobilisation de populations villageoises et l’accompagnement de la Fédération régionale des MFR de Mopti, 10 autres MFR se développent progressivement dans trois autres régions du Mali : Kayes, Sikasso et Ségou. Elles se structurent en réseau.

2011 : Les responsables des MFR du Mali, réunis en avril 2011, donnent naissance à l’Union Nationale des MFR maliennes afin d’agir près des décideurs nationaux (Organisations professionnelles, ministères de l’agriculture et de la formation professionnelle notamment) et permettre la reconnaissance des MFR.

2016 : 21 MFR sont actuellement en fonctionnement. Elles accueillent plus de 1200 jeunes et adultes en formation initiale et continue.

10 nouvelles MFR verront le jour en 2017

Le processus de reconnaissance des MFR par l’état malien est engagé : 15 MFR sont reconnues par l’Etat ou en cours de reconnaissance. Les autres dossiers sont en cours d’élaboration. Cette reconnaissance permettra aux MFR de bénéficier d’une subvention à l’élève. 52 moniteurs ont été embauchés par les associations pour dispenser les formations proposées. Ils répondent tous aux exigences de qualification imposées par l’état malien pour la reconnaissance des centres MFR.

La création d’une nouvelle MFR suit une feuille de route précise :

  • un diagnostic de territoire
  • une rencontre avec les populations locales pour recenser leurs problématiques et leurs besoins de formation
  • la constitution d’un conseil d’administration composé majoritairement de familles
  • une AG constitutive
    L’association ainsi créée embauchera les salariés nécessaires à son fonctionnement, et engage un processus de reconnaissance du centre de formation vis-à-vis de l’état malien.

Les formations proposées :

  • Coupe/couture
  • Productions végétales
  • Cultures sèches
  • Maraîchage
  • Reboisement
  • Compostage
  • Productions animales
  • Embouche
  • Aviculture

Activités Génératrices de Revenus (AGR) :

  • Transformation de l’arachide
  • Teinture
  • Savonnerie
  • Conservation et conditionnement des produits agricoles

Publics : jeunes ou adultes, à partir de 14 ans

  • 2013 : 437 personnes formées
  • 2016 : 1 220 personnes en formation

Durée des formations : de quelques semaines pour les AGR à 24 mois pour les formations initiales.

90% d’insertion professionnelle et sociale réussie et durable

u