En Europe

L'engagement européen des MFR

Le mouvement des Maisons Familiales Rurales (MFR) est au cœur de l’Europe, dans toutes ses dimensions et à plusieurs titres. De droit et de fait, les MFR sont en leur sein des citoyens européens. En tant qu’associations familiales françaises, elles sont des acteurs de la société civile appartenant à l’Union européenne. Les MFR sont aussi intimement liées à l’Europe car elles partagent les mêmes valeurs : paix, humanisme, liberté individuelle, solidarité.

Aujourd’hui comme hier, les acteurs des MFR, comme ceux de la communauté européenne, cultivent patiemment et inlassablement l’idée que l’avenir se nourrit d’espoir et de jeunesse. Ainsi, le projet du mouvement des MFR de France rejoint le projet européen : « Agir sur sa propre vie et se réaliser. Exceller dans son métier et entreprendre dans son milieu avec optimisme et humanisme. Créer avec d’autres, un monde plus juste, plus harmonieux, plus solidaire. »

La contribution des MFR aux politiques européennes

Les articulations et les points de convergence entre les objectifs et les actions menées par le mouvement des MFR et les politiques européennes sont multiples.

Les questions relatives à l’éducation, la formation professionnelle, la jeunesse, l’apprentissage du vivre ensemble (Éducation aux Mondes et aux Autres) sont le fondement de l’action des MFR. Elles correspondent à des objectifs que les États membres de l’Union Européenne ont définis pour relever un certain nombre de défis d’ici 2020 :

  • faire en sorte que l’apprentissage tout au long de la vie et la mobilité deviennent une réalité ;
  • améliorer la qualité et l’efficacité de l’éducation et de la formation ;
  • favoriser l’équité, la cohésion sociale et la citoyenneté active ;
  • encourager la créativité et l’innovation, y compris l’esprit d’entreprise, à tous les niveaux de l’éducation et de la formation.

Le projet des MFR porte également sur le développement des territoires et répond aux trois enjeux de la politique de cohésion de l’Union Européenne :

  • la compétitivité de l’économie et de l’emploi
  • l’égalité des territoires et des chances
  • la transition énergétique et écologique

Il s’inscrit d’autant plus dans le cadre du développement rural puisque « La politique européenne vise à préserver la vitalité des campagnes, en soutenant des programmes d’investissement, de modernisation et de soutien aux activités agricoles et non agricoles dans les zones rurales. Les mesures de développement rural ne soutiennent pas seulement les agriculteurs, mais aussi les autres acteurs de l’économie rurale». C’est tout le sens de l’engagement sociétal des MFR et de leur militantisme pour un développement équilibré des territoires.

Le mouvement des MFR de France et l’Union Européenne partagent donc un socle de valeurs humanistes et des priorités d’actions communes qui lient étroitement leur histoire et leur devenir.

Des enjeux à l’échelle européenne

Engagées dans leurs missions d’éducation, de formation et d’animation des territoires, les MFR souhaitent contribuer à répondre aux enjeux de société pour préparer l’avenir des générations futures.

Une nouvelle génération de citoyens européens

La contribution des MFR à la citoyenneté européenne est affirmée au cœur du projet du Mouvement : « Nous voulons répondre à des enjeux majeurs de société ouvrant des perspectives pour la jeunesse et l’attractivité des territoires ruraux en France, en Europe… ». Les associations familiales MFR accompagnent les jeunes dans la construction de leurs parcours personnel et professionnel. Elles s’appuient fortement sur la mobilité européenne pour que chacun puisse vivre en tant que citoyen européen actif, libre de s’engager et de faire des choix éclairés dans la réalisation de son devenir.

Une éducation et une formation tout au long de la vie

L’éducation et la formation tout au long de la vie est un véritable outil d’accompagnement des parcours sociaux et professionnels des jeunes et des adultes. Les MFR portent une attention particulière à ce sujet.Elles cherchent à dépasser la simple adéquation entre formation et besoin du marché, par leur démarche singulière d’une pédagogie de l’alternance qui place la personne au cœur des apprentissages en la reliant à son territoire.Pour ce faire, l’enjeu selon les MFR est de permettre l’accès du plus grand nombre jeunes, adultes, familles et professionnels à la mobilité européenne. La confrontation des idées et des savoir-faire dans l’espace européen au travers d’échanges de pratiques favorise la consolidation des compétences acquises.

Un développement des territoires ruraux par l’innovation

Au niveau local, les MFR sont des acteurs et des animateurs de leur territoire. Espaces ressources de proximité, elles favorisent la rencontre des acteurs et leur mobilisation autour d’enjeux partagés. Au niveau européen, elles militent avec d’autres acteurs de la société civile, pour un développement territorial équilibré (urbain et rural). Pour demain, l’enjeu est de soutenir l’innovation dans les territoires ruraux, notamment par la valorisation d’actions locales à résonance européenne et par l’animation de partenariats européens. L’identification des potentialités d’activités et d’emplois ainsi que la formation aux nouveaux métiers sont des chantiers à poursuivre.

Contribuer  activement  au  développement de la citoyenneté européenne

Militer pour élargir l’horizon des générations en formation, à partir d’une Europe espace de vie, de connaissances, de travail et d’échanges.

Sensibiliser les jeunes, les adultes, les familles et les professionnels associés aux enjeux de l’Europe, en développant une culture européenne.

Agir pour que les jeunes puissent être dès aujourd’hui les acteurs de leur territoire, ouverts sur l’Europe.

Contribuer à la reconnaissance des MFR comme acteurs de la société civile dans les champs de l’éducation et de la formation professionnelle

Militer pour faciliter les opportunités de formation, de partage de savoirs et de capitalisation d’expériences européennes au service des dynamiques territoriales.

Être partie prenante de la gouvernance des parcours nationaux et européens de la formation et être contributeur d’une offre novatrice transnationale et territorialisée.

Promouvoir une conception renouvelée de l’éducation et une pédagogie de l’alternance intégrative à l’échelle européenne.

Contribuer au développement des initiatives sociétales dans les territoires

      Militer pour un développement équilibré des territoires et renforcer leur capacité à exprimer leurs potentialités en termes d’activités économiques et d’emplois, face à la métropolisation.

        Être reconnu comme contributeur de l’attractivité des territoires, par la formation des jeunes et des adultes, par l’accompagnement des femmes et des hommes initiateurs de projets et par l’animation de dynamiques collectives.

        S’associer aux réflexions et aux dynamiques européennes qui œuvrent à la fois pour le développement des activités économiques et sociales et l’insertion socioprofessionnelle dans des territoires attractifs.

 

Les Programmes européens et les MFR de Bretagne

en 2017, 200 jeunes, 54 accompagnateurs sont partis en stage dans des entreprises européennes.

Au total, les destinations se font dans 14 pays différents. La moitié des 28 pays de l'U.E. vont accueillir des jeunes des MFR de Bretagne pour une durée de trois semaines au moins.

Une charte est signée avec l'agence Erasmus + France / Education Formation (consultable ici)

 

 

La Fédération est également partenaire d'un projet européen porté par La EFA de la Malvesia (Espagne) pour développer la professionnalisation des instructeurs (maîtres d’alternance, trainers, etc…) en formation dual en alternance. plusieurs organismes européens participent à ce projet : 

u